Modele nous soussignés

J`enseignais au Canada la semaine dernière, et je me suis heurté à une question qui a également fait surface dans les séminaires d`écriture des affaires aux États-Unis. Il a à voir avec cette personne suprêmement formelle «soussigné» qui apparaît à la fin des lettres dans des déclarations comme celles-ci: le seul moment que je dirais en utilisant soussigné est à tout viable est plus pour un Secrétaire qui est de taper une lettre, mais n`est pas certain qui va si le GN. Cependant, je pense qu`il serait mieux de le former pour savoir qui signerait la lettre puisque je suis d`accord est envoie le mauvais message. Ils n`en étaient pas si sûrs. Ils estimaient que l`utilisation du «soussigné» communiquait un degré important de formalité. Ils croyaient également que la troisième personne «soussignée» indiquait qu`ils écrivaient pour la compagnie d`une manière que le mot «moi» ne l`a pas fait. Ils ont suggéré que même avec leur nom de compagnie dans toutes les lettres capitales et leur titre sous la fermeture gratuite, «moi» pourrait suggérer la responsabilité personnelle. Salut, morveux. Je suis d`accord: „nous les soussignés“ a un sens au-dessus des noms dans une pétition. HM. des phrases telles que «nous les soussignés» sont opportunes dans des pétitions ou d`autres documents essentiellement signataires. non pas que je suis un fan de l`anglais indigestes soit, et je suis d`accord il ya des utilisations superflues vergence sur le moronic.

Cependant, je suis clairement un fan de répondre à trois ans fils…. J`ai soutenu poliment avec mes participants canadiens de la classe d`écriture que «le soussigné» pourrait être simplement énoncé comme «moi»: mais aujourd`hui, j`appelle un témoin: avocat et lexicographe Bryan Garner, rédacteur en chef de l`utilisation moderne américaine de Garner. „Le soussigné“ Garner écrit dans ce livre, „même en droit, c`est une façon stupide d`éviter la première personne.“ Oui, mes amis canadiens–j`avoue que ma source est l`utilisation moderne américaine de Garner. Mais à moins que vous ne puissiez trouver un expert canadien qui défend «le soussigné» comme nécessaire et significatif, je vous invite à vous joindre à l`utilisation de «moi». «ATTENTION: considérez ce que vous téléchargez sur l`Internet | La main | Constant Company Name-abandon». › les personnes dont les signatures apparaissent ci-dessous, généralement à la fin d`une lettre formelle: ne pas être avocate, je me suis disputé seulement sur le terrain où je me sentais en sécurité: pour soutenir la concision, la clarté et les relations d`affaires chaleureuses. Sur ces questions, nous avons convenu. Votre sujet dans ce post indique également un problème plus grand. La formalité stodgy dans l`écriture d`affaires conduit à monotone. Les bons communicateurs cherchent à se démarquer de manière à distinguer leur écriture.

Ce n`est tout simplement pas possible quand nous perroquet tous les mêmes vieilles phrases communes et les formalités. Prenons tous votre avance et actualisons la langue de façon à l`honorer. › dans un document, la personne ou les personnes qui ont signé à la fin le document pour dire qu`ils sont d`accord avec son contenu:.